De la manière de batailler avec des columbidés

Ma première visite au Trocadéro.

Crédit: Photo by Stijn te Strake on Unsplash

Je n’avais pas encore eu l’occasion de me rendre au Trocadéro, ce que j’ai confié bien timidement à Eurysthée (ce dernier se trouve encore à Paris) — Je l’ai dit à tante Jeanne aussi, mais je crois qu’elle a légèrement oublié. Face à cette déconvenue, il a donc décidé que cet après-midi même nous irions nous promener là-bas, histoire de se remettre de nos récentes émotions. J’ai bien tenté d’inviter Cérynie mais sans succès : elle devait bruncher avec des amis m’a-t-elle dit !

Il est 15h tapante et nous voilà en route pour l’un des lieux les plus touristiques de ce monde. Joie. J’avais évidemment oublié ce détail.

Une vision du lac de Stymphale

En arrivant sur place, j’étais comblé et plein d’optimisme ! C’était sans compter la foule. Et ces maudits oiseaux que sont les pigeons. Ils ont réussi à gâcher mon bon plaisir, moi qui était en train de contempler mon reflet dans l’eau tel Narcisse.

« Pigeon, oiseau à la grise robe dans l’enfer des villes à mon regard tu te dérobes… Tu es vraiment le plus agile », disait Ben dans C’est arrivé près de chez vous. Il avait tout faux, il faudrait le lui dire. Agile j’en conviens, mais pour ce qui est de se dérober… Ils sont là, partout !

Les oiseaux

Une scène, une fois de plus, surréaliste se passe devant moi. Les pigeons se sont d’un seul coup mis à attaquer un pauvre enfant d’environ sept ans qui s’amusait simplement avec de la terre. Eurysthée ce grand courageux me poussa à intervenir. J’ai commencé par jeter quelques cailloux mais ce n’était pas très efficace.
C’est armé d’un bâton que je me suis mis à pourfendre l’assemblée des pigeons affairés sur ce pauvre enfant ! Les coups fusés de toutes parts : et vas-y que je t’assomme pigeon n°1 ! Tu n’en as pas eu assez ? Vient donc par-là ! À votre tour vous autres ! (Dans mon esprit il s’agissait d’un moment épique).

Ils finir par fuir, la victoire était mienne, l’enfant était sauf.

En voilà une bonne journée !

H.

Note à moi-même : ça s’est presque passé ainsi.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s